+41 (0) 76 214 97 23
+41 (0) 22 533 02 80

info@insardinia.ch

Comparer les biens

Aller vivre à l’étranger, comment faire?

Aller vivre à l’étranger, comment faire?

Pour une raison ou pour une autre, les Italiens se tournent vers les autres pays européens non seulement pour des raisons professionnelles mais aussi pour pouvoir améliorer leur propre qualité de vie. Tenter sa chance à l’étranger est une option qui n’intéresse plus uniquement les jeunes ou les entrepreneurs, mais également les retraités.

Avant de décider de s’installer à l’étranger de manière stable, il est souhaitable de faire des évaluations d’ordre pratique, de manière à se concentrer exactement sur ses propres exigences.

Le coût de la vie du pays où l’on va vivre, doit être raisonnable. Ce qui signifie que même si un pays semble offrir des opportunités professionnelles intéressantes, le coût de la vie doit être pérenne au bout du compte. Si ce n’est pas le cas, il convient de chercher quelque chose de plus avantageux. L’Australie est un exemple classique. Elle offre un nombre considérable de postes de spécialistes bien rémunérés, mais les locations, rognant 70% des salaires, posent problème. Ainsi, il est inutile de gagner 3 000 euros, s’il est quand même difficile de vivre avec ce montant.

Un système de santé de bon niveau. Nous, Italiens, nous ne nous rendons pas compte du niveau de notre système sanitaire. Il est non seulement public, mais se classe dans les premières places mondiales. On peut bien se rendre compte de cette particularité lors de déplacements à l’étranger. Certaines régions du nord représentent l’excellence absolue. Ainsi, il faut presque systématiquement veiller à avoir une bonne assurance pour se prémunir de situations pouvant conduire quiconque à la banqueroute. Pour cette raison, si l’on ne se dispose pas d’un revenu suffisant pour se garantir un système de santé privé, il vaut mieux choisir un pays de L’Union Européenne.

Les conditions de sécurité. Un pays peut être considéré comme sûr si, à toute heure du jour et de la nuit, le niveau de sécurité est suffisant. Ce n’est pas le cas dans de nombreux pays d’Amérique Latine, ni même aux Etats Unis qui n’offrent pas de garanties de sécurité partout. Les pays offrant cette caractéristique sont les pays européens notamment ceux du nord, la Suède, la Norvège ; viennent ensuite le Portugal, l’Allemagne, Malte, la Suisse, le Canada, l’Australie, la Thaïlande et le Japon.

La langue est fondamentale elle aussi. S’il est possible de se débrouiller avec l’anglais dans les grandes villes, cela n’est pas possible en périphérie. Après un certain temps, n’importe quelle langue peut s’apprendre au niveau élémentaire et les instruments technologiques sont d’une grande aide, mais survivre avec l’anglais en Chine n’est pas chose aisée. Il faut faire quelques efforts avant d’aller vivre dans un pays étranger.

La bureaucratie ne manque nulle part. Si en Italie, nous sommes considérés comme les champions du monde de dossiers internes paralysant l’économie, en se rendant à l’étranger, en dehors de l’Europe, il faut suivre des procédures spécifiques qu’il vaut mieux connaître avant et de manière détaillée. Sinon, elles s’accumulent avec les problèmes de langue. Se faire aider par des locaux ou par des agences qui connaissent cette problématique, peut être une solution.

La connexion Internet. Ce sujet n’est pas pris en grande considération alors qu’il est fondamental pour profiter de la communication et de l’information. Dans certains pays, des limitations existent, comme en Chine et dans les Emirats. Dans d’autres, on fait face à des difficultés d’utilisation ou des coûts exorbitants. Faire des recherches approfondies en vaut la peine.

La motivation. Pour aller vivre à l’étranger, il faut avoir de bonnes raisons car la qualité de vie offerte par notre pays est sous-estimée, avant tout concernant la nourriture. A l’étranger le niveau de la nourriture n’est pas égal à l’Italie, que ce soit pour sa qualité mais aussi pour le niveau de propreté général dans les restaurants. La cuisine italienne est autant diffusée à l’étranger car quiconque voyage, porte avec lui un bagage culturel énorme en matière de cuisine et a tendance à ne pas vouloir changer ses habitudes. On finit par recréer les conditions que l’on trouve en Italie. La nostalgie de notre pays, si bruyant et si communicatif.  Dans les pays anglo-saxons, les gens ont tendance à ne pas communiquer souvent, il est typique aux Etats-Unis de ressentir une sorte d’isolement et un manque d’intérêt général. La différence avec ce que l’on peut voir à la télévision est si grande que cela en devient déconcertant.

Come fare per vivere all'estero

Le climat est un autre élément à prendre en considération. Cela vaut surtout pour les pays d’Europe du Nord : beaux, organisés, propres mais à un certain moment, le soleil s’en va et ne réapparaît qu’après un long moment. Ce n’est un secret pour personne que ces pays comprennent un nombre important de cas de dépressions.

Enfin, pour déménager à l’étranger, il faut savoir au préalable ce qui nous attend. C’est pourquoi, au début, cela doit être considéré comme un séjour d’essai. Dès que l’on arrive sur le nouveau territoire, on a tendance à ne voir que le côté positif. Il faut un certain temps pour comprendre la réalité et s’y habituer. Le choc culturel est inévitable alors qu’il revêt un aspect exotique quand il s’agit de vacances. Lorsqu’il est vécu jour après jour, il peut créer un certain malaise. Etrangement, après avoir vécu à l’étranger un certain temps, on éprouve ce sentiment vis-à-vis de la culture italienne au retour.

img

insardinia.ch

    <span class="meta-nav">←</span> Anciens articles

    Maisons à 1€ en Sardaigne: Ce que vous devez savoir pour en demander une

    Bonne nouvelle : l’achat de votre nouvelle maison en Sardaigne pourrait vous coûter seulement...

    Continuer la lecture